Flag

Flag

Géographie

mapLe nom de ce pays, donné par les Français, fait référence au nom d'une province de l'Empire romain. Officiellement baptisée La République islamique de Mauritanie, elle couvre plus d’un million de km2 de terres dans le nord de l'Afrique de l'Ouest. Bordé par l'océan Atlantique à l'ouest, la Mauritanie partage des frontières avec le Sahara occidental, l'Algérie, le Mali et le Sénégal. Situé dans le désert du Sahara, la moitié de la Mauritanie est désertique avec un climat chaud et sec, mais avec des variations importantes de température. Les précipitations annuelles sont généralement inférieures à 10 cm. La vallée du Sénégal est la seule région où la pluviométrie annuelle atteint près de 66 cm ce qui rend cette région importante pour l'agriculture.

     

Population

 BedouinManBorderedNouakchott, la capitale, a une population de 720 000 habitants. Elle est de loin la plus grande ville avant Nouadhibou qui compte à peine 100 000 personnes. La population totale du pays est de 3,4 millions (estimation 2013) et est presque entièrement musulmane. L'islam est la religion officielle de Mauritanie. Les Maures d'origine arabe et berbère, représentent 4/5 de la population. L'arabe est la langue officielle (selon le World
Fact Book
), cependant le Hassaniyya est parlé par cinq grands groupes de personnes.

.Selon Joshua Project il y a 12 groupes indigènes dans le pays. Ils sont semi-nomades et vivent dans des camps. Les Arabes et les Africains représentent les deux plus importants groupes. Ce sont généralement des agriculteurs sédentaires, y compris les peuples Toucouleurs, Soninkés, Peuls et Wolof.

La culture arabe et musulmane a profondément influencé l'art mauritanien bien connu pour ses bijoux travaillés et pour son artisanat en argent.

Histoire

Ce pays habité par un peuple de couleur noire, essentiellement agraire, est envahi à partir du 4ème siècle par les Berbères nomades se déplaçant à dos de chameau. Du 11ème au 12ème siècle, la région est intégrée à l'empire Almoravide qui règne du Sénégal jusqu’en Espagne. Elle est soumise à l’islam. Les Arabes ne pénètrent dans le pays qu'après 1400 après JC. Au 15ème siècle a débuté le contact avec l'Europe, alors que des commerçants du sel et de la gomme cherchaient des esclaves. Après 1858 la Mauritanie est progressivement occupée par les Français à partir du nord du Sénégal. Malgré une résistance persistante la Mauritanie devient finalement une colonie de l'Afrique occidentale française en 1920, bien que la soumission totale n'est pas encore atteinte en 1934. En 1958, la Mauritanie se déclare comme une république islamique et acquiert son indépendance en 1960 sous la présidence de Moktar Ould Daddah.

En Novembre 1975, la Mauritanie, craignant que le Maroc ne tente d'étendre ses frontières, accepte de diviser et d’annexer le Sahara occidental avec son puissant voisin (Accord de Madrid). Cependant, le peuple sahraoui forme le groupe « Le Polisario » et commence une guérilla contre les deux pays. En Juillet 1978, Moktar Ould Daddah est chassé du pouvoir par le Comité militaire de redressement national. Immédiatement Le Polisario annonce un cessez-le feu. En Août 1979 l'Accord d’Alger avec le Polisario conduit la Mauritanie à mettre fin à la guerre. En Janvier 1980, le colonel Khouna Ould Haidalla prend le pouvoir en tant que président du Comité militaire de salut national. En Juillet, il aboli l'esclavage qui, à l'époque, implique environ 150.000 personnes. En Décembre il appelle à un gouvernement civil qui est maintes fois remis en cause par une série de coups d'État manqués. En Février 1984 la Mauritanie reconnait la République arabe sahraouie démocratique, mais le colonel Ould Haidalla est rejeté par son parti et remplacé par le colonel Maawiyah Sid Ahmed Ould Taya.

womenatWellL’armée poursuit l'arabisation du pays en éliminant les Africains noirs des postes de pouvoir dans l'armée et l'administration. Le massacre des Maures au Sénégal au printemps de 1989 (une réaction à la fusillade de deux sénégalais par les gardes-frontières maures) provoque de violentes représailles contre les Africains noirs en Mauritanie, accompagnées d’un grand nombre d'expulsions.
Pendant ce temps, en 1991, une nouvelle constitution est adoptée par référendum autorisant le multipartisme et garantissant la liberté de la presse. En Janvier 1992, les premières élections multipartites depuis l'indépendance ont lieu, en dépit d'allégations de fraude par l'opposition qui boycotte ces élections. En conséquence, les élections législatives de Mars confirment le colonel Ould Taya en tant que président.

Réélu en 1997, malgré les vives objections concernant l'état des libertés dans le pays, il est chassé du pouvoir le 3 Août 2005 par l'armée. Le Conseil Militaire pour la Justice et la Démocratie prend officiellement le pouvoir afin de "mettre un terme définitif aux activités oppressives de l'autorité défunte et de mettre en place de véritables institutions démocratiques". En prenant le relais de l’armée, Le chef de l'Etat, Ely Ould Mohamed Vall, respecte ses promesses de ne pas se présenter aux élections présidentielles de mars 2007. Le nouveau président de la Mauritanie, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, prête serment le 19 avril, 2007 . Il est le premier président démocratiquement élu, sans fraude à grande échelle, depuis l'indépendance de la Mauritanie. Cependant, en Août 2008, se produit un coup d'État et le grand Ould Abdelaziz se proclame chef de l'Etat. Moins d'un an plus tard, le 18 Juillet 2009, il est élu président avec 52,58% des voix. Le Général Abdelaziz se présente comme une sorte de «père du peuple».

Pour protester contre le régime et la situation politique dans son pays, un riche homme d'affaires de 43 ans tente de s’immoler par le feu le 17 Janvier 2011 devant le Sénat à proximité de la présidence du pays. Il a imité le geste du jeune Tunisien Mohamed Bouazizi, qui vient tout juste un mois plus tôt, de se suicider de la même façon, lançant ainsi la «Révolution de jasmin» qui devait renverser le président Ben Ali.

.Cet événement provoque une vague de protestations populaires, sans précédent dans l'histoire du pays depuis l'indépendance. Il affecte le pays tout entier et tous les secteurs de la société ; le conflit social dure parfois longtemps, montrant la détermination des manifestants, mais sans devenir un mouvement politique et social unifié. Bien que ne dépassant pas habituellement 1.000 personnes, les protestations augmentent à partir de mars, chaque mardi et vendredi, ce qui entraîne également des grèves. Le gouvernement répond au défi avec une promesse de fonds de 22,6 millions d'euros pour faire baisser les prix des produits de base de 30%.

Road

Un défi de nature politique est lancé par un mouvement de jeunes rassemblées dans un "mouvement du 25 Février" créé sur Internet. En Février 2013, ce mouvement organise encore des manifestations pacifiques, mais comme le déclare Jemal Oumar dans un article du Magharebia à Nouakchott - 28/02/13, «... le mouvement de la jeunesse a perdu sa capacité à maintenir son élan populaire parce qu'il n'a pas eu la même spontanéité qui a caractérisé les mouvements de jeunesse dans d'autres pays du Printemps arabe. Mieux organisé, ses dirigeants issues des classes bourgeoises ont eu du ressentiment vis-à-vis du régime. Pourtant, ils ont cherché à s’inspirer des mouvements des pays du Printemps arabe. "

Depuis 2013, le pays connait une menace bien plus grande : Al-Qaïda au Maghreb islamique - AQMI. L'impact d’AQMI est fort surtout auprès des jeunes Mauritaniens instruits, mais qui restent sans emploi. "AQMI reste leur recruteur principal, leur promet un avenir dans l'au-delà. C’est la raison qui fait que les rangs d'AQMI sont pleins de jeunes Mauritaniens.". La présidence d’Aziz dans une Mauritanie riche en pétrole est au mieux ténue. "

La communauté Chrétienne

L'islam est la religion d'Etat et il est strictement interdit de quitter l'islam. L'article 306 du Code pénal de 1984 établi qu'un converti de l'islam qui ne retourne pas à l'Islam dans les 3 jours après avoir été identifié comme apostat sera condamné à mort et ses biens seront confisqués par le Trésor public.

.Selon le Rapport international sur la liberté religieuse, aucun groupe non musulman n'a jamais été reconnu dans ce pays, y compris l'Eglise catholique qui est ouvertement présente.

 Malgré le monopole religieux de l'Islam, l'Evangile progresse de façon miraculeuse comme dans le cas de cet imam qui a présenté le film Jésus dans sa mosquée. Beaucoup de Mauritaniens font l’expérience de rêves et de visions divines. Il y a environ 200 chrétiens dans le pays, éparpillés parmi une douzaine de différents groupes. Le 23 Juin 2009, Christopher LeggTouregYoungLadyett, un travailleur humanitaire américain chrétien dans le domaine de la technologie et de la langue à Nouakchott la capitale, a été victime de l’intolérance.  Ses agresseurs lui ont tiré dans la tête deux fois. La branche maghrébine d'Al-Qaïda a revendiqué la responsabilité dans un communiqué qui accuse la victime d'effectuer des «activités de prosélytisme".

Portes ouvertes écrit: "La Mauritanie est fière d'être un pays musulman pur, et ses lois interdisent la conversion à la foi chrétienne. Les dures restrictions gouvernementales font qu'il est très difficile pour les missions chrétiennes d'opérer ici. Croyances et pratiques religieuses sont fortement limitées par les politiques gouvernementales, bien que le gouvernement soit faible dans leur application. La pression sur les croyants d'origine musulmane, de la part de la famille, des membres de la tribu et de des dirigeants musulmans locaux, est très élevée. Le printemps arabe n'a pas encore eu un impact, mais l’extrémisme musulman se renforce. L’influence d'al-Qaida au Maghreb est en pleine croissance et tente de surveiller l'activité chrétienne dans le pays.

En Janvier 2013, la Mauritanie occupe la 23ème place sur l'indice de persécution des chrétiens (Association Portes ouvertes), alors qu’elle se situait à la 14ème en 2012. Portes Ouvertes se spécialise dans la défense de l'Eglise et des chrétiens opprimés dans le monde. La surveillance du monde
indique 50 pays où la foi peut coûter la vie. Globalement, elle fait le constat d’une augmentation de la persécution des chrétiens en 2012.

Selon Joshua Project  (2013), il y a 0,1% d’évangéliques en Mauritanie, cependant, deux autres références placent le niveau à 0,25%.

Vers le haut